“Vignobles”, le prochain jeu Ludocom ?

vin_jeu_ululeAprès de longs mois de silence sur la scène ludique grand public, Ludocom tente un retour en jeu. Le projet d’édition datait de 2012, mais faute de moyens nécessaires à sa réalisation, le jeu Vignobles attendait son moment.

Les moyens ne sont pas plus au rendez-vous, mais l’énergie collective est bien là. Les auteurs, Fabrice Arcas et Guillaume Peccoz, ont planché pour proposer un double plateau permettant de jouer au choix sur les terroirs viticoles du Sud-ouest ou sur sur celui, plus vaste, de la France. Vincent Dutrait a repris les pinceaux pour enrichir le magnifique travail déjà accompli. Et puis, les plateformes de financement participatif ont démontré que de bons projets pouvaient exister autrement.

Nous avons donc choisi de lancer notre campagne de financement participatif pour la production de Vignobles, comptant sur le soutien du public qui a montré, depuis l’édition d’Arriala, l’intérêt qu’il portait à nos jeux, mais aussi sur celles et ceux que le vin, le partage et le travail bien fait rassemblent. Pour utiliser un terme du crowdfunding, nous avons préparé quelques « contreparties » exceptionnelles…

La campagne démarrera le 23 mai sur Ulule et durera 30 jours, pas un de plus, soit jusqu’au 22 juin 2016.

Pour tester Vignobles avant et pendant la campagne, nous vous donnons rendez-vous à l’occasion des événements ludiques de Fronton les 7 et 8 mai, de Graulhet le 4 juin, de Bouillac le 11 juin et d’Albi le 18 juin.

Retour ludique de Montaigne à Bordeaux

voyagesaavecmontaigne_siteLa Ville de Bordeaux organise en septembre 2016 un événement autour de Michel de Montaigne, l’auteur français du XVIème siècle. On pourra notamment découvrir une exposition à la Bibliothèque de Bordeaux, avec quelques ouvrages rares et un travail scénographique présentant le voyage que Montaigne réalisa à travers l’Europe et qui le mena jusqu’à Rome ou Munich.

L’équipe de la Bibliothèque de Bordeaux a confié à Ludocom la création d’un jeu qui sera présenté au public et animé durant l’exposition.

Le jeu, développé par Ivan Jacquemard et Serge Comba, raconte ce voyage. Les joueurs incarnent des voyageurs partis dans les pas de Montaigne, s’enrichissant de découvertes, de rencontres et des pensées de l’auteur. Et comme lui, rappelé à Bordeaux par le roi Henri III pour y exercer sa charge de maire, il faudra interrompre son voyage et regagner la cité du Sud-ouest au plus vite…

Pour ceux qui aiment voyager dans la vraie vie, le prototype sera présenté en avant-première au Festival de Fronton les 7 et 8 mai 2016.

2016, c’est parti !

Vignobles_voeux_16Bonne année à tous !

Nous vous donnons rendez-vous au printemps pour la campagne de financement participatif du jeu Vignobles (dates et plateforme de crowdfunding à préciser prochainement) qui relancera – ou pas – la gamme éditoriale Ludocom. Ce sera à vous d’en décider. En attendant, que 2016 soit une belle année de partage, d’échanges et de grands projets. Et surtout… Jouez !

Ludocom, l’expertise ludique

visuel_jeuducpopAvec la passion du jeu pour moteur, les compétences et l’expérience en création, design graphique, édition et communication, Ludocom s’affirme comme acteur de la communication et de la formation par le jeu. Ainsi en 2015, nous avons partagé les réflexions de grandes marques pour la réalisation de jeux, accompagné l’Ecole des Droits de l’Homme dans la création du jeu Republix sur les valeurs de la République, ou encore produit un jeu sur l’éducation populaire pour l’IFOREP, organisme de formation. 2016 s’annonce également riche de nouveaux projets ludiques. À suivre…

Abolition Now! Ensemble contre la peine de mort !

abolition_box_web

 

 

Ludocom développe à la demande de l’ONG “Ensemble contre la peine de mort” un jeu coopératif à destination des futurs citoyens du monde. Disponible en septembre 2015, le jeu sera utilisé par l’association membre de la Coalition mondiale contre la peine de mort dans le cadre de campagnes de sensibilisation à cette grande cause.

C’est une grande fierté pour Ludocom de participer à ce projet.

Pour en savoir plus sur “Ensemble contre la peine de mort” :
www.abolition.fr

 

 

Laurent Escoffier, ce héros

laurent_prixjurycannesLe jeu a parfois quelque chose de magique… Il propose des moments partagés conviviaux, forts et même inoubliables. Chez Ludocom, la rencontre avec Laurent Escoffier, auteur inventif et éminemment sympathique, constitue une étape essentielle de notre vie d’éditeur de jeux. Rencontré au Festival du Jeu en Tarn-et-Garonne en 2009, à l’occasion de sa première participation au Concours de création de jeux où il gagna le Prix du public, il est devenu un auteur fidèle à l’événement. Il remporta en 2010 le Prix du jury, pour son jeu sur les pigeonniers, que nous avons édité sous le nom de Columba. Et puis ce fut la belle aventure Corto, un jeu qu’il créa à notre demande et pour lequel il s’associa à Sébastien Pauchon pour mettre au point cette perle ludique.

Mais Laurent Escoffier est surtout un auteur prolifique, et avec David Franck, le cousin qui collabore à ses délires ludiques (Pix, Photo Party), il est l’auteur du nouveau Loony Quest, édité par Libellud. Et notre héros à nous vient d’obtenir, pour ce dernier jeu, le Prix du jury à Cannes pour l’As d’Or 2015. Bravo Laurent, tu es désormais pour nous le plus grand auteur du monde !

Vous n’avez pas encore Columba ou Corto, profitez de notre boutique en ligne pour combler ce manque essentiel !

Corto, une revue du web

En ce début d’année 2015 – Hey, bonne année à tous ! –, nous avons réalisé une revue du web autour du jeu CORTO. Un peu orientée, certes… Nous avons retenu les jolis mots, les belles images, les encouragements de toutes sortes. De l’objectivité, on vous dit…

corto_nb
Le noir et blanc, comme dans le jeu ! (photo issue du site BoardGameGeek)

bateau

Une invitation au voyage ludique (photo issue du site BoardGameGeek)

Il y a aussi les vidéos pour aborder le jeu…
TTTV_corto_partie
TTTV_corto_explication

 

 

 

 

Parfois même en 5 minutes chrono…
ludovox

 

 

 

Il y a les sites web et blogs qui sont amis de Corto…

Le site du grand François Haffner
Le Grimoire de l’Alchimiste
Shanouillette sur Jedisjeux
Le site web d’un sympathique professeur des écoles
L’avis de Bony, illustrateur de jeux et joueur masqué
“Momento – La Libre Belgique” s’arrête un moment sur Corto
•••

Et puis les critiques très fournies, notamment sur le site portail TricTrac. Morceaux choisis…

Bruno des Montagnes :

Rares sont les adaptations réussies, Corto Maltesse était un défi, bravo aux auteurs pour avoir réussi l’exploit!!! Hugo Pratt peut dormir tranquille, son oeuvre est respectée au delà de toute attente.
Et c’est très clairement le plaisir qui l’a emporté: déjà, dès l’ouverture de la boîte, on retrouve tout l’univers de corto. Le travail éditorial est soigné. Avec un parti pris cohérent par rapport à un univers BD: chaque personnage est présenté sous forme de mini-case et l’assemblage de ces cases sur les plateaux recrée une sorte de petite BD différente à chauqe partie. Le fait que la puissance des armes ne soit suggérée qu’au travers du nombre d’onomatopée sur les cases contribue à la fois au sentiment d’élégance de l’ensemble.
Quand au système de jeu lui-même: simple, violent, élégant, et riche. Très riche puisque 6 « aventures » sont proposées et qu’au maximum on en jouera 4 à chaque partie. Il ne faut certainement pas espérer tout maîtriser de A à Z lorsque l’on s’engage dans une partie de Corto. Mais un peu comme dans la BD, il va être un peu balloté au gré des événements sur lesquels on essaiera de peser. Comme le Corto du livre. Cohérent on vous dit…
Hugo Pratt se définissait comme un écrivain qui dessine, et comme un dessinateur qui écrit. Nul doute qu’il serait aujourd’hui un écrivain qui dessine et qui joue !

L’idiot au pseudo trop long :

Ce qui frappe d’emblée avec Corto, c’est le design. De la boîte magnifique (et qui mettra en valeur votre ludothèque) au matériel en passant par le livret de règles et les bustes des deux protagonistes (Corto et Raspoutine), c’est un régal pour les yeux. J’ai rarement vu un tel travail esthétique : de l’excellente facture, l’amateur de Pratt ne se sentira pas abusé. Les gens qui ont participé à sa naissance peuvent bomber le torse sans honte.
Mais qu’en est-il du jeu ?
Il s’agit d’un jeu de placement assez stratégique, prenant, et qui donne envie d’y revenir. Les revirements de situation sont fréquents, et font le sel de parties que l’ont pourrait parfois croire vite pliées. Mais dans Corto, il faudra rester sur ses gardes jusqu’au dernier tour, et jusque là bien fou qui se croira indétrônable.
L’idée des plateaux-BD est géniale, elle permet de multiples combinaisons sans doublon aucun, ou – pour le l’amateur du père Pratt – de jouer sur ses aventures de Corto favorites. On se prend à espérer de nouveaux plateaux, de nouvelles couleurs.
Le seul défaut de ce jeu ? Hugo Pratt n’a pas eu le temps de le connaître, il aurait sans doute approuvé.

BSI40 :

Corto Maltese est à la bande dessinée ce que Carcassonne et Catane sont aux jeux de société modernes, le marqueur du passage à l’ère moderne.
Les lecteurs d’Hugo Pratt, qui ont aujourd’hui plus de 40 ans, se souviennent avec nostalgie du coté novateur et créatif des aventures de Corto.
La grande qualité de ce jeu est de nous proposer pendant une trentaine de minutes, comme dans la BD, de découvrir des trésors, de dévaliser des trains, de faire fortune ou de se ruiner, de rencontrer des personnages troubles et exotiques.
Les mécanismes ludiques sont variés et efficaces : on évolue au rythme des alliances et trahisons, au milieu des pièces d’or et des coups de feu…
Il est à conseiller à tous les amoureux de l’œuvre d’Hugo Pratt mais aussi à tous ceux qui veulent passer un bon moment, prendre plaisir à vivre une  aventure dans un univers dépaysant et chaotique sans chercher à toujours savoir s’ils sont en tête sur la piste de score.

Wadison :

Corto Maltese est à la bande dessinée ce que Carcassonne et Catane sont aux jeux de société modernes, le marqueur du passage à l’ère moderne.
Les lecteurs d’Hugo Pratt, qui ont aujourd’hui plus de 40 ans, se souviennent avec nostalgie du coté novateur et créatif des aventures de Corto.
La grande qualité de ce jeu est de nous proposer pendant une trentaine de minutes, comme dans la BD, de découvrir des trésors, de dévaliser des trains, de faire fortune ou de se ruiner, de rencontrer des personnages troubles et exotiques.
Les mécanismes ludiques sont variés et efficaces : on évolue au rythme des alliances et trahisons, au milieu des pièces d’or et des coups de feu…
Il est à conseiller à tous les amoureux de l’œuvre d’Hugo Pratt mais aussi à tous ceux qui veulent passer un bon moment, prendre plaisir à vivre une aventure dans un univers dépaysant et chaotique sans chercher à toujours savoir s’ils sont en tête sur la piste de score.

Alors, vous hésitez encore ?
Une dernière visite sur le site web “Corto-thegame.com” dédié au jeu et foncez dans la boutique la plus proche de chez vous !

Corto à Cannes : une extension, un tournoi et des cadeaux

À l’occasion du Festival international des jeux de Cannes (du 28 février au 2 mars 2014), Corto vous invite à de nouveaux voyages…

1/ Découvrez, sur le stand Matagot (co-éditeur du jeu Corto), une nouvelle exposition originale qui retrace le travail de création des auteurs Laurent Escoffier et Sébastien Pauchon à partir de l’univers de Corto Maltese.

2/ Jouez avec la nouvelle extension « Les secrets de Venise » pour le jeu Corto, qui vous propose une quête pleine d’or issu des trésors vénitiens, si particuliers dans l’œuvre de Pratt.

3/ Participez au tournoi par équipes de 2 joueurs, qui se déroulera le vendredi 28 février à partir de 21h (Hall Riviera du Palais des Festivals, accès côté mer). Gagnez des jeux et des albums de Pratt ! Tournoi limité à 32 places (16 équipes) ; inscriptions sur le stand Matagot toute la journée du vendredi ou par mail (comme indiqué ci-dessous).

Vous pouvez vous inscrire au tournoi par e-mail, jusqu’au mercredi 26 février, via notre page Contact, en indiquant votre nom et celui de votre équipier (si vous en avez un), et un numéro de téléphone où vous joindre le jour du tournoi. Les places étant limitées, nous vous conseillons de vous inscrire au plus vite. Un message de confirmation vous sera envoyé.

Corto au Festival d’Angoulême !

Tout le monde le sait… Avant d’être le héros de notre jeu, Corto est un héros de BD, créé par l’immense Hugo Pratt.

Les fans de BD ont depuis 40 ans leur plus grand rendez-vous à Angoulême, le Festival du 9ème Art.
40 ans déjà… L’époque où les lecteurs de France Soir découvraient « la Ballade de la Mer salée » en feuilleton. L’album fut édité par Casterman en 1975 et reçut le prix de la meilleure œuvre réaliste étrangère à l’occasion du Festival d’Angoulême 1976. C’est aujourd’hui une aventure à vivre dans le jeu, dans laquelle le bateau du Moine, le pirate de l’Escondida, est un précieux atout pour espérer vaincre vos adversaires.

Si la série Corto Maltese continue à être éditée par Casterman (les dernières éditions noir et blanc notamment sont magnifiques !), c’est bien notre jeu que vous retrouverez sur l’espace Casterman (le Monde des Bulles, Hall 1, stand CM24) dès l’ouverture du Festival le jeudi 30 janvier à 10h.
Pas de place pour jouer (sur les tables de dédicaces), mais votre serviteur-éditeur sera là pour vous le présenter.

Le 41ème Festival d’Angoulême, c’est du 30 janvier au 2 février 2014.
Casterman, c’est plein de bonnes BD toute l’année.

Corto, bien vivant, en ce début d’année 2014…

Excellente année aux joueurs de la planète !

Page suivante »