Corto, une revue du web

En ce début d’année 2015 – Hey, bonne année à tous ! –, nous avons réalisé une revue du web autour du jeu CORTO. Un peu orientée, certes… Nous avons retenu les jolis mots, les belles images, les encouragements de toutes sortes. De l’objectivité, on vous dit…

corto_nb
Le noir et blanc, comme dans le jeu ! (photo issue du site BoardGameGeek)

bateau

Une invitation au voyage ludique (photo issue du site BoardGameGeek)

Il y a aussi les vidéos pour aborder le jeu…
TTTV_corto_partie
TTTV_corto_explication

 

 

 

 

Parfois même en 5 minutes chrono…
ludovox

 

 

 

Il y a les sites web et blogs qui sont amis de Corto…

Le site du grand François Haffner
Le Grimoire de l’Alchimiste
Shanouillette sur Jedisjeux
Le site web d’un sympathique professeur des écoles
L’avis de Bony, illustrateur de jeux et joueur masqué
“Momento – La Libre Belgique” s’arrête un moment sur Corto
•••

Et puis les critiques très fournies, notamment sur le site portail TricTrac. Morceaux choisis…

Bruno des Montagnes :

Rares sont les adaptations réussies, Corto Maltesse était un défi, bravo aux auteurs pour avoir réussi l’exploit!!! Hugo Pratt peut dormir tranquille, son oeuvre est respectée au delà de toute attente.
Et c’est très clairement le plaisir qui l’a emporté: déjà, dès l’ouverture de la boîte, on retrouve tout l’univers de corto. Le travail éditorial est soigné. Avec un parti pris cohérent par rapport à un univers BD: chaque personnage est présenté sous forme de mini-case et l’assemblage de ces cases sur les plateaux recrée une sorte de petite BD différente à chauqe partie. Le fait que la puissance des armes ne soit suggérée qu’au travers du nombre d’onomatopée sur les cases contribue à la fois au sentiment d’élégance de l’ensemble.
Quand au système de jeu lui-même: simple, violent, élégant, et riche. Très riche puisque 6 « aventures » sont proposées et qu’au maximum on en jouera 4 à chaque partie. Il ne faut certainement pas espérer tout maîtriser de A à Z lorsque l’on s’engage dans une partie de Corto. Mais un peu comme dans la BD, il va être un peu balloté au gré des événements sur lesquels on essaiera de peser. Comme le Corto du livre. Cohérent on vous dit…
Hugo Pratt se définissait comme un écrivain qui dessine, et comme un dessinateur qui écrit. Nul doute qu’il serait aujourd’hui un écrivain qui dessine et qui joue !

L’idiot au pseudo trop long :

Ce qui frappe d’emblée avec Corto, c’est le design. De la boîte magnifique (et qui mettra en valeur votre ludothèque) au matériel en passant par le livret de règles et les bustes des deux protagonistes (Corto et Raspoutine), c’est un régal pour les yeux. J’ai rarement vu un tel travail esthétique : de l’excellente facture, l’amateur de Pratt ne se sentira pas abusé. Les gens qui ont participé à sa naissance peuvent bomber le torse sans honte.
Mais qu’en est-il du jeu ?
Il s’agit d’un jeu de placement assez stratégique, prenant, et qui donne envie d’y revenir. Les revirements de situation sont fréquents, et font le sel de parties que l’ont pourrait parfois croire vite pliées. Mais dans Corto, il faudra rester sur ses gardes jusqu’au dernier tour, et jusque là bien fou qui se croira indétrônable.
L’idée des plateaux-BD est géniale, elle permet de multiples combinaisons sans doublon aucun, ou – pour le l’amateur du père Pratt – de jouer sur ses aventures de Corto favorites. On se prend à espérer de nouveaux plateaux, de nouvelles couleurs.
Le seul défaut de ce jeu ? Hugo Pratt n’a pas eu le temps de le connaître, il aurait sans doute approuvé.

BSI40 :

Corto Maltese est à la bande dessinée ce que Carcassonne et Catane sont aux jeux de société modernes, le marqueur du passage à l’ère moderne.
Les lecteurs d’Hugo Pratt, qui ont aujourd’hui plus de 40 ans, se souviennent avec nostalgie du coté novateur et créatif des aventures de Corto.
La grande qualité de ce jeu est de nous proposer pendant une trentaine de minutes, comme dans la BD, de découvrir des trésors, de dévaliser des trains, de faire fortune ou de se ruiner, de rencontrer des personnages troubles et exotiques.
Les mécanismes ludiques sont variés et efficaces : on évolue au rythme des alliances et trahisons, au milieu des pièces d’or et des coups de feu…
Il est à conseiller à tous les amoureux de l’œuvre d’Hugo Pratt mais aussi à tous ceux qui veulent passer un bon moment, prendre plaisir à vivre une  aventure dans un univers dépaysant et chaotique sans chercher à toujours savoir s’ils sont en tête sur la piste de score.

Wadison :

Corto Maltese est à la bande dessinée ce que Carcassonne et Catane sont aux jeux de société modernes, le marqueur du passage à l’ère moderne.
Les lecteurs d’Hugo Pratt, qui ont aujourd’hui plus de 40 ans, se souviennent avec nostalgie du coté novateur et créatif des aventures de Corto.
La grande qualité de ce jeu est de nous proposer pendant une trentaine de minutes, comme dans la BD, de découvrir des trésors, de dévaliser des trains, de faire fortune ou de se ruiner, de rencontrer des personnages troubles et exotiques.
Les mécanismes ludiques sont variés et efficaces : on évolue au rythme des alliances et trahisons, au milieu des pièces d’or et des coups de feu…
Il est à conseiller à tous les amoureux de l’œuvre d’Hugo Pratt mais aussi à tous ceux qui veulent passer un bon moment, prendre plaisir à vivre une aventure dans un univers dépaysant et chaotique sans chercher à toujours savoir s’ils sont en tête sur la piste de score.

Alors, vous hésitez encore ?
Une dernière visite sur le site web “Corto-thegame.com” dédié au jeu et foncez dans la boutique la plus proche de chez vous !

Corto à Cannes : une extension, un tournoi et des cadeaux

À l’occasion du Festival international des jeux de Cannes (du 28 février au 2 mars 2014), Corto vous invite à de nouveaux voyages…

1/ Découvrez, sur le stand Matagot (co-éditeur du jeu Corto), une nouvelle exposition originale qui retrace le travail de création des auteurs Laurent Escoffier et Sébastien Pauchon à partir de l’univers de Corto Maltese.

2/ Jouez avec la nouvelle extension « Les secrets de Venise » pour le jeu Corto, qui vous propose une quête pleine d’or issu des trésors vénitiens, si particuliers dans l’œuvre de Pratt.

3/ Participez au tournoi par équipes de 2 joueurs, qui se déroulera le vendredi 28 février à partir de 21h (Hall Riviera du Palais des Festivals, accès côté mer). Gagnez des jeux et des albums de Pratt ! Tournoi limité à 32 places (16 équipes) ; inscriptions sur le stand Matagot toute la journée du vendredi ou par mail (comme indiqué ci-dessous).

Vous pouvez vous inscrire au tournoi par e-mail, jusqu’au mercredi 26 février, via notre page Contact, en indiquant votre nom et celui de votre équipier (si vous en avez un), et un numéro de téléphone où vous joindre le jour du tournoi. Les places étant limitées, nous vous conseillons de vous inscrire au plus vite. Un message de confirmation vous sera envoyé.

Corto au Festival d’Angoulême !

Tout le monde le sait… Avant d’être le héros de notre jeu, Corto est un héros de BD, créé par l’immense Hugo Pratt.

Les fans de BD ont depuis 40 ans leur plus grand rendez-vous à Angoulême, le Festival du 9ème Art.
40 ans déjà… L’époque où les lecteurs de France Soir découvraient « la Ballade de la Mer salée » en feuilleton. L’album fut édité par Casterman en 1975 et reçut le prix de la meilleure œuvre réaliste étrangère à l’occasion du Festival d’Angoulême 1976. C’est aujourd’hui une aventure à vivre dans le jeu, dans laquelle le bateau du Moine, le pirate de l’Escondida, est un précieux atout pour espérer vaincre vos adversaires.

Si la série Corto Maltese continue à être éditée par Casterman (les dernières éditions noir et blanc notamment sont magnifiques !), c’est bien notre jeu que vous retrouverez sur l’espace Casterman (le Monde des Bulles, Hall 1, stand CM24) dès l’ouverture du Festival le jeudi 30 janvier à 10h.
Pas de place pour jouer (sur les tables de dédicaces), mais votre serviteur-éditeur sera là pour vous le présenter.

Le 41ème Festival d’Angoulême, c’est du 30 janvier au 2 février 2014.
Casterman, c’est plein de bonnes BD toute l’année.

Corto, bien vivant, en ce début d’année 2014…

Excellente année aux joueurs de la planète !

Concours Corto : les résultats !

Vous avez été nombreux à participer à notre concours sur le site ludism.fr, voici ce qu’il fallait répondre pour gagner une BD Corto Maltese de la collection noir et blanc Casterman :
1/ Il y a 6 onomatopées visibles sur le site corto-thegame.com.
2/ Merlin apparaît sur une carte de l’aventure « Des songes de légende aux rêves de fortune » d’après l’album « les Celtiques », publié chez Casterman.
3/ Raspoutine propose de partager le trésor du Moine à Taki Jap (dernière page du livret des règles).
4/ C’est “Longue Vie”, personnage issu de « Corto Maltese en Sibérie » qui donne quelques infos complémentaires sur l’utilisation des cartes Corto et Raspoutine dans les règles du jeu.
5/ 5 personnages du jeu permettent d’utiliser le pouvoir des hommes-léopards.
Question subsidiaire : c’est vrai que Laurent Escoffier et Sébastien Pauchon sont grands mais bien moins que la statue de Corto Maltese à Grandvaux en Suisse, qui mesure 250 cm.

Ils ont gagné chacun un album qu’ils recevront en janvier :
• Jean Pierre Malisse
• Jacques Flaque
• Frédéric Viste
• Corinne Collando
• Pierre Félix
• Marie-Laure Martin

Bravo, bonne lecture et bonne année !

Corto, de la Suisse à Lyon…

Début décembre, pour le lancement du jeu Corto en Suisse et en France, les auteurs sont allés à la rencontre des joueurs dans une série d’animations pour faire partager leur passion de la création ludique. Retour en images sur cette folle semaine…

On est tous d'accord...

Corto, comment ça se joue ?

La vidéo du mode d’emploi du jeu Corto est en ligne sur le site Tric Trac, on y voit un Raspoutine plus vrai que nature, un Moine de retour de l’Escondida et un beau Corto qui rappelle vaguement un auteur de jeux…
Une lecture originale des règles pour vous faire entrer dans l’univers de notre héros préféré. Maintenant, c’est à vous de jouer !

Un concours Corto pour gagner des BD !

Dans le jeu Corto qui arrive cette semaine, il y a 6 aventures issues de 6 albums édités par Casterman. Nous vous proposons de gagner les albums en question avec un concours mis en ligne sur un site ami : www.ludism.fr.

Un peu de curiosité, une juste estimation pour la question subsidiaire en vous aidant d’une photo visible sur ce site… et à vous un des magnifiques albums noir et blanc de la série Corto Maltese !

La semaine Corto

Corto arrive enfin dans toutes les bonnes boutiques et chez les libraires participant à l’opération, pour une folle semaine à partager…

Semaine helvétique pour le lancement de CORTO, le jeu !
Ludocom vous donne rendez-vous Jeudi 5 décembre (dès 16h et jusqu’à tard) dans le Caveau Corto à Grandvaux sur les bords du Lac Léman (dans le village des dernières années de Pratt). Il y aura Laurent Escoffier, Sébastien Pauchon, Graziella Lacidogna de Cong SA, des amis, des joueurs, des petits fours, du vin issu des vignobles en terrasses de la région, des parties acharnées de Corto…
Puis dimanche 8 décembre à 15h au, le Musée Suisse du Jeu nous accueille au château de La Tour-de-Peilz pour une table ronde autour de la création du jeu.
Des animations en accès libre rendues possibles grâce à l’hospitalité suisse.

Vous ne pouvez venir en Suisse ? Venez nous rejoindre mardi 10 décembre à 18h au Ludopole de Lyon Confluence pour le vernissage de l’exposition « Corto, de la BD au jeu”.

Des photos bientôt sur notre site…

L’inspiration Corto

A seulement quelques jours de la sortie officielle du jeu CORTO, et après quelques mois de « Il faut que je mette un article sur le site, c’est super ce que fait ce gars ! », voici pour ceux qui, comme nous, aiment les passerelles et le décloisonnement, un coup de cœur Ludocom…

Rencontré cet été dans sa galerie à Auray (Morbihan), Xavier Marabout, pop artiste, nous a montré lui aussi comment il était imprégné de culture BD. Dans plusieurs de ses œuvres, Corto y apparaît au milieu d’autres héros ou héroïnes du 9ème art, dans de grandes toiles dont les thèmes pourtant décalés nous sont si familiers.

Pour découvrir le travail de cet artiste libre et très sympa, c’est ici !

« Page précédentePage suivante »